La palmeraie de l'île de Mainau

© Insel Mainau/Verena Kopatsch

Un palais durable pour les hommes et les palmiers

Depuis 1998, sur l'île aux fleurs de Mainau, les plantes rares sont abritées dans un bâtiment extraordinaire en PLEXIGLAS®. Ce bâtiment est exposé aux intempéries toute l'année, ce qui rendrait inesthétique n'importe quel matériau plastique - mais pas le PLEXIGLAS® !

Dès 1867, le Grand-Duc Frédéric Ier de Baden fit construire une orangerie démontable sur l'île de Mainau, sur le lac de Constance, pour protéger sa collection de plantes exotiques pendant la saison froide. C'est en 1968 que son arrière-petit-fils, le comte Lennart Bernadotte, commanda la première palmeraie. Trois décennies plus tard, les palmiers avaient tellement grandi qu'un nouveau bâtiment s'avéra nécessaire. Ce dernier devait également pouvoir être monté à l'automne et démonté au printemps, mais les conditions avaient changé.

Les exigences les plus hautes pour la construction comme les matériaux

Thilo Üblagger, ingénieur et directeur général de la société von k-tec Thermoforming Solutions, située à Radstadt près de Salzbourg, est un expert des jardins botaniques. Son entreprise a déjà réalisé des projets similaires à Graz et Zurich. Mais, à la fin des années 90, la palmeraie de l’île de Mainau était le premier bâtiment temporaire démontable de ce type. Pour Thilo Übblager, « c’était avant tout un défi en matière de physique du bâtiment », tant sur le plan de la construction que pour les matériaux utilisés. « Le démontage de l’ensemble de la construction devait être simple et le matériau devait être suffisamment robuste pour résister à de fréquents montages et démontages ». Le choix s’est porté sur PLEXIGLAS® 0F00 de 6 mm d’épaisseur, à double paroi, qui a été produit spécifiquement et monté sur les 140 éléments des façades et de la toiture.

Le PLEXIGLAS® a un effet indéniablement positif sur la croissance des plantes.

Thilo Üblagger
directeur de k-tec GmbH

Outre son incroyable résistance, Thilo Üblagger souligne « l’effet particulièrement favorable du PLEXIGLAS® sur la croissance des plantations ». En effet, ce matériau est « insensible aux rayons ultraviolets tout en étant un conducteur de lumière optimal qui favorise la production de chlorophylle ». Comme le souligne le directeur du jardin de Mainau, Markus Zeiler, la palmeraie n’est pas seulement une pièce d’architecture exceptionnelle, elle offre également 1 300 mètres carrés de conditions optimales pour les plantations les plus diverses. « La structure du toit est en forme de vagues et présente trois hauteurs différentes allant de 6,60 à 17,40 mètres. Elle offre ainsi suffisamment d’espace aux dattiers des îles Canaries, qui peuvent atteindre 16 mètres de haut, ainsi qu’aux plantes plus petites qui sont mises en valeur dans les zones où la toiture est plus basse. »

Exposition d'orchidées dans la palmeraie fraichement rénovée de Mainau

Exposition d''orchidées dans la palmeraie

Floraison à l’abri du PLEXIGLAS® : Au printemps 2018, pour la traditionnelle exposition d’orchidées, en plus des expositions botaniques permanentes, plus de 3 000 plants d’orchidées ont été exposés dans la palmeraie nouvellement rénovée.

© Insel Mainau/Peter Allgaier

Des bâtiments saisonniers qui savent se faire permanents

Les contraintes de montage et de démontage ont grandi avec la taille du bâtiment. Avec le temps, la palmeraie est devenue un lieu d’exposition très prisé et n’est donc plus montée et démontée tous les ans mais seulement, en fonction des besoins, à des intervalles irréguliers – comme en 2017, par exemple, pour le dernier contrôle de toute la structure. À cette occasion, il fallut réparer ou changer intégralement certains des éléments de la construction. Par contre, il a suffi de faire un lavage haute pression des éléments en PLEXIGLAS® pour les nettoyer intégralement avant de les polir avec une cire protectrice.

« C’est un compliment de taille qui parle clairement pour le matériau PLEXIGLAS® », insiste Thilo Üblagger. « Une fois encore, le PLEXIGLAS® a fait la preuve que ses surfaces non poreuses ont un très fort effet autonettoyant et que, même soumis aux intempéries pendant des décennies, l’homogénéité de la qualité de ses surfaces reste intacte ». La palmeraie met en lumière une autre des particularités du verre acrylique de marque et dont la plupart des autres matériaux plastiques sont dénués : le PLEXIGLAS® incolore et transparent, la protection aux rayonnements ultraviolets inhérente au matériau empêche tout jaunissement. C’est ce qui fait que le PLEXIGLAS®, même après plusieurs décennies, dispose encore d’une diffusion élevée de la lumière à l’intérieur du bâtiment.

Encore dix ans plus tard

Le directeur du jardin de Mainau, Markus Zeiler, assure qu’après sa dernière révision, le bon état de la palmeraie, située juste à côté du château baroque de l’île de Mainau, est garanti jusqu’en 2028. Après cela, il faudra trouver un nouvel emplacement pour une nouvelle palmeraie sur l’île afin de permettre au château baroque de retrouver sa terrasse et ses jardins et de reprendre un aspect plus traditionnel. Thilo Üblagger est convaincu que l’habillement en PLEXIGLAS® de la palmeraie aura une bien plus grande durabilité : « Si nous l’observions dans une trentaine d’années, nous ne pourrions que constater qu’aucune altération optique n’est survenue. »