Gros plan sur une culture de microalgues en laboratoire

© chokniti/stock.adobe.com

Des fournisseurs de matériaux durables

Les microalgues produisent une biomasse de qualité, plus efficace que n’importe quelle plante terrestre. Comme ces organismes polyvalents ont besoin de beaucoup de lumière homogène, le cultivateur d’algues d’Algicel a choisi d'utiliser des tubes transparents en PLEXIGLAS®.

Pour les compléments alimentaires, produits cosmétiques, produits pharmaceutiques et même pour produire de l’énergie : les microalgues sont aujourd'hui présentes dans de nombreux domaines. De plus, les chercheurs découvrent sans cesse de nouvelles possibilités d’utilisation pour ces petites plantes miracles.

Antioxydant naturel

C’est à São Miguel, dans l’archipel des Açores, que les fondateurs de l’entreprise portugaise Algicel, ont constaté une concentration élevée de l’antioxydant astaxanthine dans les microalgues. Les antioxydants protègent non seulement la structure des cellules de la peau mais protègent aussi tout l’organisme contre les effets du temps et du stress oxydatif ainsi que contre les inflammations. Depuis 2007, l’entreprise fait des recherches pour fabriquer cette substance bénéfique, l’astaxanthine des microalgues, à partir des microalgues qui poussent aux Açores, dans leur environnement naturel. En effet, le climat et les eaux territoriales pures de cet archipel sont particulièrement propices à la culture de cette variété d’algue. Pendant l’été 2019, après avoir développé une technologie qui lui est propre, l’entreprise s’est lancée dans la culture industrielle de la microalgue haematococcus pluvialis.

Vous voulez connaître nos dernières nouveautés ? Alors, abonnez-vous à notre newsletter PLEXIGLAS® !

Des conditions de croissance optimales

Acheter des tubes en PLEXIGLAS® XT

Les tubes en verre acrylique extrudé sont imbattables en matière de durabilité et de résistance aux intempéries tout en étant d’une extrême transparence, brillants, résistants à la rupture, simples à former comme à travailler. Vous trouverez les tubes en PLEXIGLAS® XT notamment dans la boutique en ligne PLEXIGLAS®, ils sont disponibles dans de nombreux coloris et diamètres.

Avant de se lancer dans la production de microalgues pour la grande consommation, l’entreprise a dû créer un environnement e plus similaire possible à celui des eaux territoriales des Açores. Pour cela, Algicel se sert de tubes photobioréacteurs en PLEXIGLAS® XT. Cette variante du verre acrylique de marque laisse passer l’ensemble des rayonnements ultraviolets du spectre de la lumière solaire. Avec une conductivité de la lumière de 92 pour cent, elle offre les conditions optimales pour les microalgues. En effet, pour croître, les algues ont besoin non seulement de nutriments, d’eau et de dioxyde de carbone, mais aussi et surtout de beaucoup de lumière homogène.

Vous voulez connaître nos dernières nouveautés ? Alors, abonnez-vous à notre newsletter PLEXIGLAS® !

Une conductivité de la lumière unique

« Le PLEXIGLAS® est l’un des matériaux les plus transparents qui existent. Ce matériau n’absorbe quasiment pas de lumière visible », affirme Janina Rossmann, responsable produit pour les tubes en PLEXIGLAS® chez le fabricant du verre acrylique de marque. En outre, la conductivité de la lumière des tubes est préservée pendant des décennies. Le PLEXIGLAS®, en tant que matériau, est naturellement résistant aux rayonnements ultraviolets. Cela permet d’éviter le jaunissement du matériel pour toutes les variantes transparentes et incolores du verre acrylique de marque. Ses propriétés de conductivité de la lumière sont constantes et sont garanties 30 ans.

Vous voulez connaître nos dernières nouveautés ? Alors, abonnez-vous à notre newsletter PLEXIGLAS® !

Une croissance rapide des plantes

Grâce aux propriétés du PLEXIGLAS®, les microalgues poussent presque comme dans leur milieu naturel et leur croissance se fait en à peine 30 jours. La récolte se fait alors par centrifugation du mélange eaux et algues. « Grâce à la rondeur parfaite de nos tubes, rien ne reste accroché », explique Janina Rossmann. Ensuite, le cycle de culture reprend au début. Il faut donc nettoyer puis remplir de nouveau à chaque fois le bon millier de tubes de deux mètres de haut. Les parois internes des tubes sont lisses et sans pores, ce qui permet de prévenir la formation des bactéries de décomposition et de tout autre microorganisme. Les tubes en PLEXIGLAS® restent donc propres tout au long du cycle de culture et contribuent à une production aussi efficace que durable de biomasse.

Vous voulez connaître nos dernières nouveautés ? Alors, abonnez-vous à notre newsletter PLEXIGLAS® !