Light art « Disassembly » de Susanne Rottenbacher

© Claus Rottenbacher

Composition dans l’espace de couleurs et de lumière

Des structures organiques courbes dans une pièce : Pour ses œuvres d'art lumineuses, Susanne Rottenbacher se laisse inspirer par le PLEXIGLAS® et ses multiples possibilités.

Portées par des câbles fins, les bandes lumineuses scintillent en courbes vertes, violettes et jaunes jusqu'à six mètres de hauteur. La lumière du jour afflue des hautes fenêtres et se mélange aux lumières colorées des LED, projetant sur le sol lisse un jeu féérique fait de lumières, d'ombres et de couleurs. Susanne Rottenbacher a baptisé cette sculpture lumineuse dans l'espace « Disassemly », ce qui peut se traduire par « démontage » ou « désassemblage ».

Avec cette œuvre, elle souhaite rendre visible la « fragmentation de la lumière et des couleurs dans la pièce ». Couvrant une surface de 100 mètres carrés, « Disassembly » est une des plus grandes oeuvres de décoration d’intérieur tout en étant un assemblage complexe de PLEXIGLAS® – dans ce cas précis, un matériau spécifiquement créé pour la galerie berlinoise BOX FreiraumEn concevant ses œuvres, Susanne Rottenbacher prend en compte l’observateur et l’environnement. Ainsi, elle joue sur le contraste entre les surfaces lisses et transparentes de sa structure et celles plus brutes des murs de briques de l’ancienne écurie où se trouve la galerie.

Transparence et dynamisme

La transparence est un des points dominants des œuvres de Susanne Rottenbacher en verre acrylique. Mais il existe encore bien des raisons pour lesquelles elle travaille presque exclusivement ce matériau depuis des années : « J’apprécie également la profondeur « mécanique » du matériau ainsi que son dynamisme – les vues, les réflexions, les enchevêtrements, les ruptures et les stratifications de couleurs. » La plus grande partie de l’œuvre « Disassembly » se compose de PLEXIGLAS®, qui est, avec les bandes lumineuses à LED programmables, le matériau de base favori. Avec ces éléments, elle a réalisé une œuvre tout en filigrane qu’une critique d’art a qualifié de « pose longue photographique qui ne retient que les empreintes des mouvements ».

Image : Disassembly1 Titre de l'image : Jeux de lumière et réflexions Texte : L'effet produit par « Disassembly » varie en fonction des heures. La lumière du jour s'y reflète, traverse les courbes transparentes et colorées en PLEXIGLAS®. Le soir, les éclairages LED de l'œuvre passent au premier plan. Copyright : © Susanne Rottenbacher Texte alternatif pour SEO : « Disassembly » de Susanne Rottenbacher dans la Galerie BOXFreiraum

Jeux de lumière et réflexions

L’effet produit par « Disassembly » varie en fonction des heures. La lumière du jour s’y reflète, traverse les courbes transparentes et colorées en PLEXIGLAS®. Le soir, les éclairages LED de l’œuvre passent au premier plan.

© Claus Rottenbacher

Grâce au PLEXIGLAS® et à la transparence de la structure, une lumière colorée se diffuse dans la pièce tout en s'alliant à la lumière environnante.

Susanne Rottenbacher
artiste light art

La rencontre de l'art et de compétences en matériau synthétique

Cet effet de légèreté toute filigrane est le fruit d’un long et laborieux processus de réalisation. En ce qui concerne les matériaux utilisés, ne serait-ce que par sa structure et ses dimensions imposantes, « Disassembly » a de hautes exigences techniques en matière de force de rupture et de stabilité des formes. D’après Michael Fritz, directeur de la filiale berlinoise du partenaire commercial de PLEXIGLAS®, thyssenkrupp Plastics, il fallut trouver le matériau qui se laisse « aisément former, polir et imprimer » tout en ayant une « excellente résistance aux rayonnements ultraviolets ». Avec de telles exigences, le choix se fait tout naturellement pour le PLEXIGLAS®, comme l’explique Frank Fräntzel. Cela fait plus de cinq ans que sa société, Fräntzel Kunststoffe GmbH, à Rangsdorf près de Berlin, traite et transforme les matériaux des œuvres de Susanne Rottenbacher. De Berlin au Bade-Wurttemberg, comme à Nice, Osaka ou Bombay, ils ont déjà réalisé ensemble plus d’une douzaine de projets pour des particuliers, des musées et des sociétés.

« « Disassembly » se compose de près de 85 pour cent de PLEXIGLAS® GS transparent », explique Frank Fräntzel. La couleur y a été ajoutée lors d’un processus d’impression ultérieur. Après quoi, les pièces sont coupées, fraisées et, si nécessaire, thermoformées. ACRIFIX® 2R 0190 est la colle qui a été choisi pour assembler les différents éléments en PLEXIGLAS®. Cette colle à composants multiples se comporte comme « du PLEXIGLAS® liquide et permet de réaliser des joints parfaitement invisible et sans formation de bulle », ajoute encore Frank Fräntzel. Pour les canaux de câbles et les tuyaux dans lesquels les bandes lumineuses LED courent, on a préféré utiliser du polycarbonate malléable à froid que l’on a ensuite vissé sur les éléments en PLEXIGLAS®. « La surface extérieure se devait d’être si parfaite qu’on la croit faite d’une seule pièce », souligne Frank Fräntzel – et en matière de qualité des surfaces et de polissages, le verre acrylique d’Evonik « a toujours une bonne longueur d’avance ».

Mission Bombay

L’art de Susanne Rottenbacher ne décore pas seulement les pièces, il s’accorde également parfaitement avec les espaces extérieurs. La matériau utilisé doit alors répondre à de nouvelles exigences puisqu’il peut alors avoir à supporter la condensation, la corrosion, la grêle et supporter le poids de la neige et des masses aquatiques. C’est la raison pour laquelle les œuvres destinées aux espaces extérieurs sont « bien plus massives en termes d’épaisseur des matériaux et de structure portante que celles destinées à la décoration d’intérieur, ce qui ne doit absolument pas se voir », explique l’artiste. C’est exactement le cas de la sculpture lumineuse « Spin! » qui, comme une roue rotative projetant des gerbes d’étincelles, décore le jardin d’un complexe immobilier de Bombay : son revêtement extérieur a été réalisé avec du PLEXIGLAS® de 10 millimètres d’épaisseur, de sorte que la structure puisse résister à la mousson comme aux vents violents. Pourtant, du fait de la transparence du matériau, cette œuvre n’a rien de massif. « En outre, le PLEXIGLAS® résiste plusieurs années aux fissures et décolorations – sa grande résistance aux changements de température ainsi que la résistance aux rayonnements ultraviolets propre au matériau sont également des arguments d’importance », explique Susanne Rottenbacher. Ainsi, sur plusieurs décennies, les donneurs d’ordres comme les visiteurs ont la certitude de pouvoir profiter de ses œuvres.