Armin Lutz jouant d'un violon en PLEXIGLAS® lors de l'émission d'actualité cinématographique Ufa-Wochenschau en 1938

© Evonik Industries AG, Konzernarchiv Hanau

Des instruments musicaux aussi translucides que la glace

Dans les années 30, curieux de découvrir les différentes utilisations possibles du PLEXIGLAS®, Otto Röhm et ses collaborateurs allèrent jusqu'à réaliser des instruments de musique avec ce tout nouveau matériau.

Les chercheurs de la société Röhm & Haas, aujourd'hui connue sous le nom d'Evonik, expérimentaient alors simplement toutes les idées qui leur venaient à l'esprit. Il fut très vite évident que le PLEXIGLAS® était simple à couper, percer et fraiser. Autre avantage, une fois terminées, les plaques en PLEXIGLAS® s'avéraient thermoformables. En 1935, enthousiasmé par les étonnantes propriétés du matériau, le mélomane Otto Röhm demanda a un de ses employés de lui fabriquer un violon en PLEXIGLAS®.

De la demande à la réalisation, il ne fallut pas six mois. Mais si le violon en tant qu’objet était parfait, les premières notes laissaient encore à désirer. Otto Röhm admit que la fabrication d’un instrument de musique requérait les savoirs d’un luthier professionnel. Il fit alors appel à Bruno Rügemer, luthier établi à Darmstadt, et lui confia la réalisation de deux violons ainsi que d’autres instruments  à cordes en verre acrylique de la marque Röhm & Haas (aujourd’hui Evonik). Les différentes étapes de production furent les mêmes que celles nécessaires à la fabrication d’instruments en bois.

Des instruments à vent translucides

Intriguée par les instruments de la société Röhm & Haas, l’entreprise Mönnig de Markneukirchen prit le pari de réaliser des instruments à vent en PLEXIGLAS®. Pour ce faire, le personnel technique fit tout d’abord amplement connaissance avec ce nouveau matériau puis, établit ensuite les différentes étapes du processus ainsi que les outils nécessaires à la fabrication. Pour finir, en tournant puis en fraisant des barres carrés en PLEXIGLAS®, un des employés de Mönnig fabriqua un basson, une flûte, une clarinette et un hautbois. Le PLEXIGLAS® s’avéra alors être bien plus simple de traitement que le bois : il ne lui fallait pas plus de 90 minutes pour réaliser un de ces instruments à vent en PLEXIGLAS® !