ARD WM-Studio 2018 fr

© Matthias Rohde

Un studio double

Dans le studio de diffusion en direct de la coupe du monde de football en Russie commun aux deux chaînes télévisuelles, ARD et ZDF, ce sont les éléments lumineux en PLEXIGLAS® qui donnent le ton.

En 2014, c'est depuis Copa Cabana que les chaînes ARD et ZDF retransmettaient la coupe du monde de football au Brésil - en 2018, les deux chaînes publiques ont choisi de ne pas avoir de studio en Russie, mais à Baden-Baden, en Allemagne, dans un studio commun de la Südwestrundfunk (SWR - radiodiffusion du Sud-Ouest). « Ce studio est la plateforme commune pour les interviews et reportages », explique Matthias Rohde qui, mandaté par SWR en tant que scénographe indépendant, a conçu le studio WM. « Chaque chaîne aime à ce que le design de son studio ait sa propre signature. »

Un studio commun avec des designs distincts

Que ce soit la chaîne ARD ou ZDF qui diffuse, peu importe ! Elles se partagent l’âme du studio : la « fenêtre sur la Russie », ainsi baptisée par Matthias Rohde, est le mur LED, long de 11 mètres et haut de 3, qui imprègne toute la pièce. Le mur de diffusion LED peut même retransmettre des images en très haute définition. Tous les autres décors de studio sont entièrement démontés entre deux retransmissions. En fonction de la chaîne de diffusion, la table de modération change, ainsi que les vitres transparentes qui habillent les parties latérales du studio et dont les graphismes lumineux définissent l’atmosphère. Les deux chaînes se sont décidées pour des motifs très différents : lorsque c’est à la chaîne ARD de réaliser la diffusion, les panneaux lumineux représentent un stade stylisé qui n’est pas sans rappeler le générique de l’émission« Sportschau ». Par contre, si la retransmission est faite par la chaîne ZDF, alors les éléments lumineux s’accordent en solives, faisant référence à l’émission sportive « ZDF-Sportstudios ».

Une alternance de puissance et de discrétion

Alors qu’avec ses solives imprimées dans le mur lumineux le design du studio ZDF se fond dans le décor, l’impressionnant stade lumineux du studio ARD a, lui, littéralement l’air de flotter dans la pièce. Pour obtenir cet effet, il fallut recourir à une technique d’éclairage spécifique, connue sous le nom d’éléments Lightgraphic, réalisée par la société axis GmbH & Co. KG, installée à Nuremberg. Cela implique que les panneaux en PLEXIGLAS® GS transparents de 8 millimètres d’épaisseur sont dotés de gravures en filigrane. L’avantage : en éclairant le bas et le haut du panneau, la lumière est alors diffusée par les chants et les motifs gravés. « L’extraordinaire conductivité lumineuse du PLEXIGLAS® permet même de mettre la lumière au second plan », ajoute Felix Szak, membre de la direction d’axis GmbH : « le verre acrylique semble disparaître alors que les motifs des gravures diffusent une lumière homogène qui les sculptent dans la surface. »

Je ne conçois pas le design d'un studio comme un élément décoratif, il en est l'âme.

Matthias Rohde
concepteur de studio

Un stade ombré

Plus de 14 éléments Lightgraphic, de plus de deux mètres de haut, furent réalisés pour le studio de retransmission de la coupe du monde de football : une véritable gageure pour les spécialistes en éclairage de la société axis. « En principe, les possibilités de conception des éléments Lightgraphic sont infinies », commente Felix Szak, « mais chaque nouveau motif requiert un travail préalable particulier. » À l’origine, le graphisme du stade ne devait comporter que les contours. « Cela s’avéra pourtant insuffisant pour une identification immédiate du stade », explique le spécialiste en éclairage. Il fallut donc ajouter des ombres discrètes pour faire ressortir le stade clairement. « Pour cela, il est impératif que le PLEXIGLAS® puisse être lasérisé avec exactitude », précise Felix Szak. « Ce n’est qu’à condition de pouvoir réaliser des lignes gravées de tailles et de profondeurs différentes que l’on peut obtenir les différences de luminosité permettant de faire apparaître le stade. »

ARD WM-Studio 2018 fr

Changements de couleurs au fil du temps

Les éléments en PLEXIGLAS® sont éclairés, par le haut et par le bas, avec des lampes à DEL colorées, ce qui permet de générer des effets de couleurs. Au fil de la retransmission, les couleurs de chacun des éléments se modifient – blanches de jour et dotées de teintes plus chaudes en soirée. C’est ce qui permet de créer les ambiances lumineuses du studio.

© Matthias Rohde

La clarté du matériau fut également un élément décisif pour le concepteur Matthias Rohde qui ne l’avait jamais employé jusqu’alors. « Avec la régie, nous voulions créer du nouveau », explique-t-il. « Nous n’étions cependant pas certains que cela réussisse, car un studio de télévision est, par définition, très clair. Il fallait donc que les éléments lumineux soient particulièrement éclairés, sans quoi, ils ne ressortiraient pas. » La transparence des panneaux de PLEXIGLAS® GS fut un autre argument convaincant pour le concepteur de studio : « Les éléments en PLEXIGLAS® dotent le studio d’un espace scénique supplémentaire puisque les caméras peuvent les contourner », explique Matthias Rhode. « Pour ne pas couper la vue des spectateurs, il est donc indispensable que le matériau soit d’une transparence absolue. Ce qui est exactement le cas. » Un cadre parfait pour le double studio de diffusion de la coupe du monde.