Château d'eau en PLEXIGLAS® de Tom Fruin à New York

© Matthew Pugliese

Le château d’eau le plus coloré de New York

Tom Fruin a fait d'un vieux château d'eau une véritable œuvre d'art. Pour y arriver, l'artiste utilisa près d'un millier de chutes de PLEXIGLAS®.

À New York, le pont de Brooklyn du Central Park offre une vue à couper le souffle sur les gratte-ciel de Manhattan. Impressionnante en soi, cette vue devient tout simplement fascinante depuis le château d'eau : délaissant le bois et le béton, ce château d'eau s'habille de PLEXIGLAS® coloré -et plus exactement d'ACRYLITE®, puisque c'est le nom sous lequel la marque PLEXIGLAS® est commercialisée outre-Atlantique.

Quand l'art se fait le miroir de l'environnement

Un produit, deux marques

Le verre acrylique de marque Evonik est international – il se commercialise sous le nom de PLEXIGLAS® en Europe, Asie, Afrique et Australie ; outre-Atlantique, ce matériau se vend sous le nom d’ACRYLITE®.

Cette œuvre d’art a été réalisée par Tom Fruin, artiste américain travaillant depuis plusieurs décennies avec des matériaux recyclés. « Alors que j’emménageais à New York, il y a de cela plus de vingt ans, je rassemblais tous les matériaux présents dans la ville afin d’avoir une meilleure compréhension de mon environnement », raconte Tom Fruin. Avec ce matériau, il réalisa tout d’abord des drapeaux et couvertures en patchwork qui n’étaient pas sans rappeler l’artisanat traditionnel américain. Pour finir, ces décorations murales devinrent de véritables pièces architecturales. « Avec ma palette restreinte de matériaux trouvés, je peux parfaitement symboliser chacune des villes au sein desquelles mes sculptures sont installées », explique-t-il. « Je m’inspire de la ville et de ses habitants. Il est donc essentiel de recourir aux matériaux qui les environnent. »

Une partie colorée du paysage urbain

Pour moi comme pour mes œuvres, le PLEXIGLAS® offre les couleurs les plus les plus dynamiques et les plus variées .

Tom Fruin
artiste

Tom Fruin utilisa près de 1 000 morceaux du verre acrylique de marque d’Evonik pour réaliser le château d’eau du toit du bâtiment principal du pont de Brooklyn du Bridge Park. « Pour mes œuvres d’art, le PLEXIGLAS® est le matériau qui m’offre les couleurs les plus dynamiques et les plus variées possibles. Il me permet de rendre avec exactitude les couleurs et le dynamisme de la cité, » explique Tom Fruin. De fait, le verre acrylique peut être teinté avec exactitude, ce qui permet de le distribuer dans de nombreuses teintes et variantes avec des surfaces différentes. C’est ainsi que Tom Fruin put recourir à diverses variantes de PLEXIGLAS®, du GS au XT en passant par le Textures ou d’autres pièces recyclées de la production du verre acrylique de marque. Du fait de la luminosité des ses couleurs, cette sculpture colorée se distingue particulièrement dans la grisaille des gratte-ciel environnants.

Cette sculpture fait partie de la série ICON de Tom Fruin, qui transmue les bâtiments atones en véritables œuvres d’art multicolores – qu’ils s’agissent de châteaux d’eau, de maisonnettes ou d’éoliennes. « J’espère que ceux qui voient mes œuvres vivent un moment extraordinaire qui leur permet d’appréhender leur environnement avec une conscience et un respect accru, » témoigne Tom Fruin. Depuis, ses créations sont présentes dans le monde entier, que ce soit, par exemple, à Jeju (en Corée du Sud) comme à Vienne.

Acier et PLEXIGLAS®

Toutes les œuvres de Tom Fruin se composent de verre acrylique et de cadres en acier. Pour fixer les plaques en PLEXIGLAS® aux cadres en acier, l’artiste a créé une technique qui lui est propre : il découpe la forme voulue au laser dans une tôle en acier avant de visser les plaques entre elles. Il y fixe ensuite les plaques en PLEXIGLAS®. De la sorte, il ne fait pas que réaliser les façades de ses œuvres d’art, il en crée également chaque détail, comme une échelle ou une lucarne amovible.

À ce jour, quatre sculptures de Tom Fruin habillent Brooklyn. / © YouTube/Brooklyn Daily Eagle

Une curiosité, de jour comme de nuit

L’acier noir du cadre contraste fortement avec les plaques colorées en PLEXIGLAS®. Ces dernières ne sont pas colorées que de jour, car, de nuit, le château d’eau rayonne de toutes ses couleurs, éclairé qu’il est de l’intérieur. Tout comme pour ses matériaux recyclés, Tom Fruin accorde une grande importance à la durabilité de ses éclairages : les batteries solaires utilisées emmagasinent l’énergie solaire diurne et alimentent ainsi de nuit les projecteurs installés dans le sol du château d’eau. De l’extérieur, les points de diffusion lumineux restent invisibles, car le PLEXIGLAS® laisse parfaitement passer la lumière sans pour autant être complètement transparent. Grâce à la conductivité lumineuse du matériau, la lumière se diffuse harmonieusement sur toute la surface du château d’eau – ce qui permet de générer d’impressionnants effets lumineux colorés à l’avant-scène des merveilleux gratte-ciel de Manhattan.