Triton 3300/1 MD

©Triton Submarines LLC

Sous-marins Triton : du luxe pour les grands fonds marins

C'est en Floride, aux États-Unis, que des sous-marins adaptés aux grandes profondeurs sont fabriqués pour les particuliers richissimes et les chercheurs. La coupole en PLEXIGLAS® est l'élément-clef de ces sous-marins, puisqu'elle offre une vue panoramique par 1 000 mètres de fond.

La société Triton Submarines LLC construit des sous-marins de luxe pour les particuliers et instituts ayant des budgets qui se comptent en millions. Les clients ont des exigences en conséquence : qualité et ponctualité sont des impératifs. Sans oublier que les sous-marins doivent être à même de réaliser des sorties à grandes profondeurs. Ce sont exactement ces exigences que Patrick Lahey, président de Triton Submarines LLC, reporta sur Evonik et l'expert en PLEXIGLAS®, Heinz Fritz, à Herbrechtingen dans le Bade-Wurtemberg.

« Ces deux sociétés nous ont sauvé la mise, » reconnaît Patrick Lahey en toute simplicité. « Il nous fallait des sphères parfaites et des prestations garanties. Sans cela, nous aurions dû mettre la clef sous la porte. » Les ‘sphères’ en question sont les coupoles de plongée rondes et transparentes et sont le signe distinctif d’un Triton.

Plongée jusqu'à 1 000 mètres de profondeur

« Ces deux sociétés nous ont sauvé la mise. »

Patrick Lahey
Président de Triton Submarines LLC

Les souhaits de l’entreprise furent exaucés. Avec un prix de près de quatre millions de dollars américains et une profondeur de plongée maximale de 1 000 mètres, le client a des attentes très élevées pour son sous-marin. « En vérité, nos clients ne s’intéressent pas au prix, » dit Michael Haley, directeur des ventes et du marketing de Triton Submarines LLC. « Ce qu’ils veulent savoir, ce sont les extras inclus dans la prestation et si les dimensions du sous-marin en permettent le transport sur l’annexe de leur super yacht. »

Les multimillionnaires sont un des publics cibles du constructeur de sous-marins. Patrick Haley : « Il y a une quinzaine d’année, il était rare de posséder son propre hélicoptère. Aujourd’hui, c’est monnaie courante. Les sous-marins de grande plongée sont la nouvelle coqueluche. » Triton entretient donc d’étroites relations avec les chantiers navals producteurs de yachts. En effet, dès la conception du bâtiment, il est primordial de concevoir l’emplacement du garage du sous-marin ou bien même de l’inclure directement dans le concept. Cela paraît excessivement coûteux ? D’après Triton, tout est excessivement relatif : un seul et unique voyage dans l’espace se chiffre déjà à plusieurs millions, alors que les profondeurs marines, encore inexplorées à 95 %, offrent un terrain de plongées innombrables.

Un concentré de savoir-faire

Triton Submarines arbore fièrement ses 350 années de savoir-faire ainsi que l’équipe la plus expérimentée en matière de travaux subaquatiques. Les ‘pilotes’, nommés capitaines, ont entre 1 500 et 10 000 plongées à leur actif.

Deux demi-sphères

Les multimillionnaires ne sont pourtant pas les seuls clients des sous-marins de Triton. Les biologistes, archéologues et équipes cinématographiques apprécient également la vue panoramique des sous-marins. Pour chacune de ces utilisations, le sous-marin est doté d’une forme et d’un équipement spécifiques. Pour Triton, l’intérêt des sociétés Evonik et Heinz Fritz a été éveillé par le biais du couple cinématographique, Joachim et Kirsten Jakobsen, qui ont un sous-marin aux Açores et avec lequel ils ont, entre autres, découvert un sous-marin nazi échoué. C’est pour eux que les deux sociétés ont mis en place, en 2012, un procédé pour réaliser des demi-sphères en PLEXIGLAS® sans déformation optique et résistant aux grandes pressions des fonds marins. Les hublots du Triton sont constitués de deux demi-sphères qu’une colle spécialement conçue par Evonik assemble de façon absolument invisible. Dans l’univers de la plongée sous-marine, la qualité est contagieuse.

Permettre de plonger à des profondeurs allant jusqu'à 2 300 mètres

Pour Wolfgang Stuber, expert des vitrages spéciaux de PLEXIGLAS®, les hublots représentent un énorme saut qualitatif pour Triton : « Notre première demi-sphère avait une épaisseur de 14 centimètres, pour Triton, nous atteignons déjà 22 centimètres. » Evonik, Heinz Fritz et Triton travaillent actuellement à la réalisation d’une sphère de 30 centimètres d’épaisseur – la paroi en verre acrylique transparente la plus épaisse à ce jour. Elle permettra de plonger à des profondeurs allant jusqu’à 2 300 mètres. Un autre des projets actuels est la réalisation de sous-marins à sept places pouvant emmener en plongée à 300 mètres de profondeur les passagers des bateaux de croisière.

Pour en savoir plus sur les sous-marins avec une coupole d’observation en PLEXIGLAS®

La passion des grands fonds : interview de Joachim et Kirsten Jakobsen
Le LULA 1000 en quête du légendaire calamar géant
Le LULA 1000 découvre un sous-marin allemand disparu
Plonger dans la Grande Barrière de corail
Antennaire : une vidéo sensationnelle des grands fonds marins