Planeur d'Heinkel avec un capot en PLEXIGLAS®

© Evonik Industries AG, Konzernarchiv Hanau

Une étape décisive dans l’histoire de l’aviation

Voler plus haut, plus vite et en toute sécurité ! Voilà qui n'est possible qu'avec les matériaux adéquats. Ce qui est le cas du PLEXIGLAS®. Dans les années 30, c'est déjà avec ce matériau que l'on réalisait des capots courbés pour les avions.

À l'époque, l'emploi de ce tout nouveau matériau de la société Röhm & Haas (aujourd'hui connu sous le nom d'Evonik) révolutionna l'industrie aéronautique. Jusqu'alors, les pilotes avaient une cabine ouverte à tous les vents et n'étaient protégés que par un petit pare-brise. Le PLEXIGLAS® leur a offert un toit arrondi. Il faut reconnaître que cette évolution était nécessaire pour pouvoir voler plus vite et plus haut. De fait, plus la vitesse et l'altitude sont élevées, plus le pilote est soumis à une forte résistance du vent, des températures faibles et une pression de l'air réduite.

Un matériau résistant

À l’origine, c’est l’extrême légèreté du PLEXIGLAS® qui lui ouvrit les portes de l’industrie aéronautique. En effet, ce matériau est non seulement deux fois plus léger que le verre de silicate traditionnellement utilisé, mais il est aussi bien plus résistant. On se rendit ensuite très vite compte que ce matériau présentait bien d’autres aptitudes. Le PLEXIGLAS® n’est pas seulement robuste, il résiste également aux intempéries. C’est un argument majeur lorsque l’on évolue à des altitudes pouvant aller jusqu’à 15 000 mètres, où le matériau doit alors pouvoir supporter des contraintes mécaniques et thermiques énormes. Dans le même temps, le PLEXIGLAS® est un matériau que l’on peut facilement fraiser, couper, polir et mouler – quatre critères primordiaux en matière de construction aéronautique.

Des vitesses de pointe grâce au PLEXIGLAS®

Peu de temps après son invention, les constructeurs aéronautiques se sont intéressés aux étonnantes propriétés de ce nouveau matériau. Une des premières créations qu’ils réalisèrent avec du PLEXIGLAS® fut un vitrage fermé pour le He 70 d’Heinkel : les lignes fluides du capot permirent de réduire la résistance aérodynamique et d’accroître ainsi la vitesse. Résultat : ce modèle fut un temps l’avion de ligne le plus rapide du monde avec un record de vitesse à 362 km/h.

Flugzeug Heinkel He 70 mit PLEXIGLAS® Haube

Avant-gardiste

Le Heinkel He 70 établit plusieurs records de vitesse, ce qui lui valut le surnom de « Blitz » (l’éclair). Il pouvait transporter un pilote et cinq passagers. Il fut le premier avion doté d’un train d’atterrissage escamotable, ce qui accrut d’autant son aérodynamisme.

© Evonik Industries AG, Konzernarchiv Hanau

Un matériau indispensable

Du fait de ses propriétés spécifiques, le PLEXIGLAS® devint rapidement un matériau incontournable de l’industrie aéronautique en pleine croissance. Aujourd’hui encore, le verre acrylique de marque d’Evonik est un matériau fondamental de la construction aéronautique. Il est notamment utilisé pour réaliser les fenêtres passagers des avions de lignes ou bien encore les pare-brises et canopées des planeurs et avions de tourisme.